Europe and its Worlds: Cultural Mobility in, to and from Europe

Call for papers/Appels à contribution (12 topics/ 12 thèmes):

Radboud University Nijmegen, 16-18 October 2013 



The Faculty of Arts and the Faculty of Philosophy, Theology and Religious Studies at Radboud University Nijmegen jointly organize an international conference on their common research theme ‘Europe and its Worlds’. At the core of this theme is the question of how Europe has always consisted of different worlds, how it differs from the rest of the world, and how it interacts with other worlds. This conference specifically addresses the many ways in which cultural mobility impacts on European culture, past and present. The notion of cultural mobility raises new questions on issues of persistance, change and interaction, as Stephen Greenblatt argues in Cultural Mobility: A Manifesto (2010). The aim of this inter- and multidisciplinary conference is to open the discussion on how the European slogan ‘unity in diversity’ can be related to cultural mobility. The conference consists of a series of selected panels on topics ranging from antiquity to the present.

Pour accéder aux informations sur la conférence et aux appels: http://www.ru.nl/europeanditsworlds/conference/introduction/

Ding, ding, ting: Objets médiateurs de culture. Espaces germanophone, néerlandophone et nordique Colloque international – Paris-Sorbonne 11-13 avril 2013

Le colloque propose de croiser les fils de deux traditions théoriques, la théorie des transferts culturels, élaborée par Michel Espagne et Michael Werner [Espagne/ Werner, 1988] dans les années 1980, qui a donné lieu ensuite à divers prolongements (histoire croisée, recherche sur les phénomènes de circulation, de réseau, d’interculturalité, d’hybridation…) [Engel/ Gutjahr/ Braungart, 2003 ; Suppanz, 2003], et celle des Material Culture Studies, courant théorique hétérogène issu du monde anglo-saxon qui se développe à partir des années 1970 et s’inscrit dans les Culture Studies. Si les transferts culturels se détournent volontairement d’une démarche jugée empiriste qui « accumul[erait les] matériaux » [Espagne, 1999 : 7] pour se concentrer sur l’analyse du rôle de la genèse des discours et des concepts empruntés dans la « constitution des traditions culturelles nationales » à partir de sources écrites [6], les ouvrages nés du material turn quant à eux, se concentrant de plus en plus sur l’histoire du quotidien d’une culture donnée, abordent souvent la question de la part de l’autre dans la formation des identités collectives à travers le prisme d’études sur des territoires colonisés [Gustafsson Reinius, 2008], et sont en cela tributaires du lien originaire de ces théories à des disciplines telles que l’ethnologie ou l’anthropologie.

L’intention est de pratiquer ainsi une théorie des transferts culturels « par le bas », à partir de sources dont le caractère matériel est primordial ou dans lesquelles la thématisation d’objets est essentielle, et d’appliquer les théories de la culture matérielle à un champ transnational européen.

Programme du colloque: http://colloque.objetsmediateurs.over-blog.com/article-programme-115742128.html

Site du Colloque: http://colloque.objetsmediateurs.over-blog.com/