« La Machine coloniale : la place des sciences et des savoirs dans la colonisation française à l’époque moderne ». Rencontre avec François Regourd

DATE: vendredi 23 janvier 2015, 19h00

LIEU: Agora, Maison des initiatives citoyennes, 20, rue de Stalingrad à Nanterre.
Entrée libre et gratuite.

Des historiens, des livres. Une rencontre
organisée par l’Université populaire des Hauts-de-Seine.

Au début du 17e siècle, la France entame la colonisation des
Antilles. Sciences et savoirs en médecine, botanique ou encore
cartographie sont utilisés et développés pour accompagner le projet
colonial. C’est ce que François Regourd, historien et enseignant à
l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, appelle « la machine
coloniale ». C’est ce dont il parlera avec le public invité à
participer ce vendredi à la deuxième rencontre « Des historiens, des
livres », organisée par l’Université populaire des Hauts-de-Seine.
L’historienne Anne Jollet animera la rencontre
Deux autres rendez-vous suivront : l’un le 6 février sur les
mouvements de résistance noirs américains au 20e siècle, l’autre le
13 mars sur le rôle social des faits divers.
Objectif de ces échanges : susciter les questionnements, mais aussi
enraciner l’université de Nanterre à son territoire, rapprocher ses
chercheurs, en particulier les historiens, des habitants.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.