APPEL A CONTRIBUTIONS : Arts des Mondes / Mondes des Arts : pluralité des objets, pratiques et discours dans la francophonie

LIEU: Rimouski, Québec, Canada

Date: 28-29 Mai 2015

Le colloque «Arts des Mondes / Mondes des Arts : pluralité des objets,
pratiques et discours dans la francophonie» aura lieu les 28 et 29 mai
2015 dans le cadre du 83e Congrès Annuel de l’ACFAS, «Sortir des
sentiers battus».

L’histoire de l’art et la muséologie restent encore bien souvent
cloisonnées à leurs propres frontières non seulement théoriques, mais
aussi linguistiques et territoriales. Pourtant, une observation des
pratiques professionnelles semble indiquer à la fois des porosités et
des impasses dans ces champs de recherche.

Prenant appui, mais sans toutefois se limiter, sur l’approche
sociologique d’Howard Becker — et notamment son concept de monde — et
sur la perspective des Global Art Histories (dont une traduction
convenable resterait à discuter) définies par Hans Belting et Peter
Weibl en 2006, le colloque soulignera la nécessité de considérer non
plus des mondes de l’art mais des mondes des arts. De plus, le besoin
de réfléchir nos pratiques et approches théoriques dans une perspective
globale se faisant de plus en plus pressant depuis quelques années, il
s’agira de rendre compte de l’ouverture des disciplines à de nouvelles
aires géographiques et linguistiques et à de nouvelles formes
artistiques. Il apparaît ainsi de plus en plus clairement que les
constructions théoriques de l’histoire de l’art et de la muséologie
doivent être interrogées, étudiées, analysées, comme le proposait déjà
Donald Preziosi en 1998. Ainsi, le colloque pourra constituer un moment
privilégié pour réfléchir à la capacité des Global Art Histories à
installer des passerelles – ou encore, des barrières – entre l’histoire
de l’art et la muséologie dans le monde francophone.

À cela s’ajoutent les problématiques liées aux traductions des modes de
pensée anglophones vers les approches francophones, et inversement. Ces
questions semblent présenter une perspective analytique tout aussi
intéressante pour réfléchir les éventuels cloisonnements linguistiques
auxquels les chercheurs et praticiens francophones doivent faire face
pour inscrire leur recherche en histoire de l’art et/ou en muséologie,
dans une scène artistique mondialisée où l’anglais apparaît dominant.
Dans le contexte québécois, par exemple, ces problématiques s’avèrent
d’autant plus prégnantes dès lors que l’on considère la diversité des
communautés linguistiques autochtones et immigrantes présentes sur des
territoires partagés. Qu’en est-il alors pour les multiples contextes
qui reconfigurent cette diversité à travers la francophonie?

Sans s’y réduire, les trois axes suivants pourront être abordés :
– archive (s) et mémoire(s)
– espace (s) et temps
– théorie (s) et pratique(s)

Nous encouragerons vivement l’élargissement des modes de réflexion et
d’action en intégrant un volet de recherche-création aussi bien pour
les chercheurs que les praticiens.

Les candidat(e)s sont invité(e)s à soumettre une proposition de
communication (en format word) de 20 ou 30 minutes, accompagnée d’une
courte bio-bibliographie en complétant le formulaire ci-joint. Les
propositions sont attendues au plus tard le 16 février 2015 à l’adresse
artsdesmondes@gmail.com

Plus d’informations:
http://www.acfas.ca/evenements/congres
http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme_preliminaire/83/300/313/C


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.