Bibliographie

2014

Patricia Plaud-Dilhuit (dir.), Territoires du japonisme, Rennes, PUR, Art et Société, 2014.

Europa Moderna, Revue d’histoire et d’iconologie, n°4  » Pour une histoire sociale et symbolique des objets », 2014 (www.europamoderna.com)

J. Durand, M. Bimbenet-Privat, F. Dassas, C. Voiriot (dir.),  Décors, mobilier et objets d’art du musée du Louvre de Louis XIV à Marie-Antoinette, Paris, Somogy, Les Editions Musée du Louvre, 2014.

2011

Singes et dragons. La Chine et le Japon à Chantilly au XVIIIe siècle. Catalogue de l’exposition du château de Chantilly, Institut de France-Domaine de Chantilly, 2011.

M. Ajmar-Wollheim, L. Molà, « The Global Renaissance : Cross-cultural objects in the Early Modern Period », in Global design history, éds. G. Adanson-G. Riello-S. Teasly, London, Routledge, 2011, pp. 11-20

A. Bensa, Après Levi-Strauss. Pour une anthropologie à taille humaine, 2011.

R. Bertrand, L’histoire à parts égales. Récits d’une rencontre orient-occident 16e 17e , Le seuil, 2011.

D. Bleichmar, P. C. Mancall (éd.), Collecting across cultures : material exchanges in the Early Modern Atlantic World, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 2011

B. Derlon,- M. Jeudy-Ballini, « Le procès de l’appropriation : la réception de l’art primitif », in L’Archaïque contemporain, Figures de l’art, dir D. Clévenot, Presses Universitaires de Pau et des Pays de l’Adour, 2011, pp. 71-81.

É. Gaillard, Un certain goût pour l’Orient. XVIIIe et XIXe siècles, Citadelles et Mazenod, 2011.

R. Labrusse, « Théories de l’ornement et ‘Renaissance orientale’ : un modèle ottoman pour le XIXe siècle ? », dans L’Orientalisme, les orientalistes et l’Empire ottoman de la fin du XVIIIe à la fin du XXe siècle, dir. S. Basch, N. Seni, P. Chuvin, M. Espagne,        J. Leclant, Paris, Académie des inscriptions et belles-lettres, 2011, pp. 145-172.

R. Labrusse, Islamophilies. L’Europe moderne et les arts de l’Islam, Paris, Somogy, Lyon, Musée des Beaux-Arts, 2011.

S. Subrahmanyam, Three ways to be alien : travails and encounters in the early modern world, Brandeis University Press, 2011.

2010

Islamic artefacts in the mediterranean world. Trade, gift, exchange and artistic transfer. Collana del Kunsthistorisches Institut in Florenz XV, éds. C. Schmidt Arcangeli-G. Wolf, Venezia, Marsilio, 2010.

Elfenbeine aus Ceylon. Luxusgüter für Katharina von Habsburg (1507-1578). Catalogue de l’exposition du Museum Rietberg, A. Jordan Gschwend éd., Rietberg, 2010.

Miniatures et peintures indiennes. Collection du département des Estampes et de la Photographie de la Bnf, vol 1, Roselyne Hurel éd., Bnf, 2010.

T. Brook, Le Chapeau de Vermeer. Le XVIIe siècle à l’aube de la mondialisation, Paris, Payot, 2010.

Ch. Demeulenaere-Douyère éd., Exotiques Expositions… Les expositions universelles et les cultures extra-européennes. France, 1855-1937. Catalogue de l’exposition de Paris, Archives nationales, 31 mars-28 juin 2010, Paris, Somogy éditions d’art/Archives nationales, 2010.

C. Farago, « On the Peripatetic life of objects in the era of globalization », in Cultural Contact and the making of European art since the age of exploration, éd. Mary Sheriff, Chapell Hill, University of North Carolina Press, 2010, pp. 17-41

Ph. Haudrère et G. Le Bouëdec, Les Compagnies des Indes, Éditions Ouest France, 1999, rééd. 2010.

F. Hubert éd., Bordeaux au XVIIIe siècle. Le commerce atlantique et l’esclavage. Catalogue de l’exposition permanente du Musée d’Aquitaine, Bordeaux, 2010.

S. Huigen, J. de Jong and E. Kolfin éds., The Dutch trading companies as knowledge networks Intersections, Yearbook for Early Modern Studies 14 (2010), Leiden/ Boston 2010.

M. Kopplin, European Lacquer, Selected Works from the Museum für Lackkunst Münster, Munich, Himer Verlag, 2010.

R. Labrusse, « Como el Islam vino a Matisse : una historia occidental », dans Matisse y la Alhambra 1910-2010, dir. M. del Mar Villafranca Jiménez, F. Jarauta, Grenade, Patronato de la Alhambra y Generalife, 2010, p. 55-69.

R. Labrusse, « Avant-garde und Islamophilie : Anatomie einer Ausstellung » dans Die Zukunft der Tradition – die Tradition der Zukunft. 100 Jahre nach der Ausstellung ‘Meisterwerke muhammedanischer Kunst’ in München, C. Dercon, L. Krempel, A. Shalem éds., Munich, Haus der Kunst, Londres et New York, Prestel, 2010, p. 25-31. Edition bilingue en anglais.

G. Lacambre éd., L’Or du Japon. Laques anciens des collections publiques françaises, éd., IAC Éditions d’art, Bourg en Bresse-Arras, 2010.

Cl. Laux-F. J. Ruggiu-P. Singaravelou éds., Au sommet de l’Empire : les élites européennes dans les colonies (16e-20e), Bruxelles, Peter Lang, 2010.

N. MacGregor, A History of the World in 100 objects : from the handaxe to the creditcard, New York, 2010

B. Nicolas éd., Mémoires d’éléphant. Représentations et récits 16e-20e, Musée de la Compagnie des Indes, Lorient, 2010.

M. D. Sheriff éd., Cultural Contact and the Making of European Art since the Age of Exploration, Chapel Hill, The University of North Carolina Press, 2010.

2009

Crossing cultures: conflict, migration and convergence, The proceedings of the 32nd international congress of the history of art, J. Anderson d, Melbourne, The Miegunyah Press, 2009.

Encompassing the Globe. Portugal and the World in the 16th and 17th Century, Catalogue de l’exposition de Lisbonne 15 juillet-11 octobre 2009.

Écrire l’histoire du monde, Revue Le Débat, n°154, mars-avril 2009.

S. du Crest, “Le statut de l’exotique dans l’oeuvre d’art : la production du sens par la périphérie” in L’Europe moderne-nouveau monde, nouvelle civilisation, dédié au professeur Juliusz A. Chroscicki, Institut d’histoire de l’art de l’Université de Varsovie, 2009, pp. 459-464.

S. du Crest, “Des reliquaires d’un genre nouveauin Cannibalismes disciplinaires. Quand l’histoire de l’art et l’anthropologie se rencontrent, Th. Dufrêne et A. Ch. Taylor, éds., Musée du Quai Branly-INHA, 2009, pp. 325-334. 2009 [En ligne], mis en ligne le 28 juillet 2009.

Les nautiles, ces coquillages en provenance des mers du Sud du Pacifique se transforment une fois montés en bronze doré par les orfèvres allemands à la fin du XVIe siècle en objets de grand prix et en reliquaires d’un genre nouveau : ils condensent en effet le rapport aux mondes lointains dans un usage métonymique de la monture. Plus que d’un système d’appropriation, ces objets hybrides relèvent du spectaculaire et de l’incertitude.

S. du Crest,“L’hybride dans l’art du XVIIe siècle : un kitsch avant la lettre”, Ovide et l’esthétique de l’hybride éd. H. Casanova-Robin, Paris, Champion, 2009, pp. 152-166.

Les objets d’art fabriqués aux Indes orientales pour l’exportation ont contribué à la fabrication de mobiliers hybrides dans le premier Versailles de Louis XIV, comme la table en marqueterie de corne bleue sur fond d’ivoire attribuée à Pierre Gole livrée pour le Trianon de porcelaine… Si l’utilisation du concept postérieur de kitsch fait courir un risque méthodologique, cela peut aider à porter un éclairage renouvelé sur le début du Grand Siècle,voire à remettre en question des catégories communément admises du “classicisme”.

S. Gruzinski, Les quatre parties du monde. Histoire d’une mondialisation, Paris, 2004 -P. Boucheron éd., Histoire du monde au Xve siècle, Fayard, 2009.

M. Espagne, L’Histoire de l’art comme transfert culturel. L’itinéraire d’Anton Springer, Paris, Belin, 2009.

R. Labrusse, «Délires anthropologiques: Josef Strzygowski face à Alois Riegl», dans Cannibalismes disciplinaires. Quand l’histoire de l’art et l’anthropologie se rencontrent, dir. Thierry Dufrêne, Anne-Christine Taylor, Paris, INHA/Musée du quai Branly, 2009, pp. 149-162.

G. Riello, « Things that shape history : material culture and historical narratives » in History and material culture, éd. K. Harvey, London, Routledge, 2009, pp. 24-46

 

2008

B. Derlon-M. Jeudy-Ballini, La passion de l’art primitif. Enquête sur les collectionneurs, Gallimard, 2008.

S. du Crest,“Conclusions”, Le Théâtre de la curiosité, S. du Crest-F. Lestringant éd., PUPS, Cahier du Centre Saulnier n°25, 2008, pp. 193-197.

L’analyse de la mise en scène du savoir pendant la Renaissance et au seuil de l’époque moderne explorant plusieurs types de lieux textuels ou physiques a permis de rappeler et de préciser l’intérêt de la taxonomie des objets et donc la construction du phénomène propre de la curiosité. Rendue nécessaire par la séparation des champs du savoir qui a contribué à l’élaboration de la science moderne, la pluridisciplinarité des travaux dont ce volume rend compte a pour but de rechercher une stimulante communauté d’esprit entre des spécialistes de différents domaines : littérature, histoire de l’art, histoire des sciences, histoire de l’érudition.

2007

S. du Crest, “Bellissime bizzarrie : il fascino dei mondi lontani a Roma nel Seicento”, I Barberini e la cultura europea del Seicento, éd. S. Ebert-Schifferer-S. Schütze-F. Solinas, Roma, De Luca, 2007, pp. 481-486.

S’appuyant sur plusieurs documents inédits, cette étude a démontré les spécificités romaines de la fascination pour l’exotisme : l’association goût et érudition, savoir et mondanité dans le premier XVIIe siècle, précisément l’intérêt pour la polyglotie et les « japonaiseries » avant la lettre.

2006

S. du Crest, “Le lieu de l’ailleurs dans les spectacles de cour au XVIIe siècle en France et en Italie”, Les lieux du spectacle dans l’Europe du XVIIe siècle, Actes du colloque international, Centre de recherches sur le XVIIe siècle européen, Bordeaux 3, collection Biblio 17, Gunter Narr Verlag, Tübingen, 2006, 319-331.

2005

S. du Crest, “L’Exotisme vu de la Provence du temps de Peiresc”, Peiresc 1604-2004, Revue Sciences et techniques en perspective, Louvain-La Neuve, vol. 9, fasc. 1, 2005, pp. 259-270.

2000

L. Jardine, J. Brotton, Global interests : Renaissance Art between East and West, Ithaca, NY, Cornell University Press, 2000

1996

L. Jardine, Wordly goods. A new history of the Renaissance, London, Macmillan, 1996

1993

S. D. Lubar, W. D. Kingery (éd.), History from things : essays on material culture, Washington, Smithsonian Institute Publications, 1993

Sur les objets-frontières :

P.Trompette et D. Vinck, « Retour sur la notion d’objet-frontière », Revue d’Anthropologie des connaissances, 2009/1 – Vol. 3, n° 1, pp. 5-27                        https://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2009-1-page-5.htm

S. L. Star et J. Griesemer, “Institutionnal ecology, ‘Translations’, and Boundary objects: amateurs and professionals on Berkeley’s museum of vertrebate zoologie”, Social Studies of Science, 1989, 19(3), pp. 387-420.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *