Conférence : [Cycle Civilisation et barbarie] Sanjay Subrahmanyam (Marseille)

MuCEM, Auditorium Germaine Tillion

Jeudi 15 mai 2014, à 19h

Sanjay Subrahmanyam[Cycle Civilisation et Barbarie]

Sanjay Subrahmanyam

Né en 1961 à New Delhi, spécialiste de l’Inde du Sud aux XVIe et XVIIe et maîtrisant de nombreuses langues, Sanjay Subrahmanyam rejoint en 1994 le Centre d’étude sur l’Inde et l’Asie du Sud en France. Lire la suite

Workshop : « Textile Arts and Textility from Antiquity to the Present » (Florence)

Kunsthistorisches Institut in Florenz – Max-Planck-Institut

May 9 – 10, 2014

Selvedge to Selvedge – Textile Arts and Textility from Antiquity to the Present

A Start-Up Workshop of the Joint Research Projects « An Iconology of the Textile in Art and Architecture » (funded by the Swiss National Scientific Foundation (SNSF) at the University of Zurich and directed by Tristan Weddigen) and « Networks: Textile Arts and Textility in a Transcultural Perspective (4th-17th Cent.) » (funded by the German Research Foundation (DFG) at Humboldt-Universität zu Berlin and directed by Gerhard Wolf) Lire la suite

Séminaire Exogenèses du 15 mai 2014 : « Créations plastiques, néo-privitivisme et objets-frontières d’aujourd’hui »

Par Brigitte Derlon et Monique Jeudy-Ballini

img_atelier04

Créations plastiques, néo-primitivisme et objets-frontières d’aujourd’hui

Certaines créations plastiques contemporaines européennes qui relèvent de la catégorie des objets-frontières en ce qu’elles intègrent des éléments naturels ou des objets manufacturés extra-européens, sont directement influencées par les formes ou les représentations du « primitif ». En nous appuyant sur les œuvres et les propos de quelques artistes, nous analyserons les sources de l’imaginaire occidental ainsi que le rapport entre soi et l’autre qui sous-tendent ces créations néo-primitivistes.

Séminaire Exogenèses du jeudi 15 mai 2014, 11h-13h. EHESS, salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris.

Appel à contribution : « The Art of Travel: People and Things in Motion in the Early Modern Mediterranean » (New York)

College of Art Association, 103rd Annual Conference

New York, February 11-14, 2015

 

Vue_dun_port_avec_le_Capitole_by_Gelée_Louvre_INV4712_n01Panel “The Art of Travel: People and Things in Motion in the Early
Modern Mediterranean”

 

For centuries artists, diplomats (ambassadors, consuls, and interpreters), and merchants served as cultural intermediaries in the Mediterranean. Stationed in port cities and other entrepôts of the Mediterranean, these go-betweens forged intercultural connections even as they negotiated and sometimes promoted cultural misunderstandings. They also moved objects of all kinds across time and space.Focusing on the early modern period from roughly 1600 to 1850, this session will consider how the mobility of art is intertwined with diplomatic and trade networks in the international arena of the Mediterranean.With theorist Arjun Appadurai, we consider “ways in which people find value in things and things give value to social relations,” investigating analogies and relationships between the work performed by artists, diplomats and merchants. How does the work of art participate in, foster, or resemble diplomatic negotiation or commercial exchange?  Papers investigating any aspect of visual and material culture are welcome.

Elisabeth Fraser, University of South Florida, fraser@usf.edu

The deadline for proposals of papers and presentations for the New York conference is Friday, May 9, 2014.

For more information please visit : http://www.collegeart.org/proposals/2015callforparticipation

Colloque : « Biography of Objects » (Cologne)

Internationales Kolleg Morphomata, Universität zu Köln, Weyertal 59
(Rückgebäude: dritter Stock, Bibliothek), 50937 Köln, April 24 – 25, 2014

Over the last years interpretative approaches focusing on the ‘biographies’ of objects have become increasingly popular in the field of cultural studies. This reflects a welcomed interest in material culture and aspects of materiality or mediality. In the meantime, however, an expansive use can be observed in which objects feature a ‘biography’ and, in further extension, have ‘agency’. Even if historical or ethnographic cases offer evidence for such a parallel drawn between people and objects from an emic perspective, such conceptualisations remain problematic as a general model for ‘man / object’-relationships. Beyond programmatic declarations they therefore still remain to be discussed regarding their suitability as a category of cultural analysis. Therefore, the aim of the workshop is to have a closer look at different conceptions of ‘biographies of objects’ as well as the notions of the ontological status of things that are involved. Lire la suite

Conférence : « Les Indes orientales en pacotilles : le commerce privé des gens de mer de la seconde Compagnie des Indes » (Lorient)

Par Eugénie Margoline-Plot

Musée de la Compagnie des Indes, Lorient

Mardi 8 avril à 18h30

 

Conf_8_avr_2014_P_2bLes Indes Orientales en pacotilles

Le commerce privé des gens de mer de la seconde Compagnie des Indes

L’histoire du commerce avec l’Asie occupe une place déterminante dans l’histoire de la Bretagne tout au long du XVIIIe siècle. Les importations de cotonnades, monopole des grandes Compagnies des Indes, arrivent à Lorient dès 1666 et s’y vendent exclusivement à partir de 1734. La consommation de ces étoffes sur le territoire est largement attestée malgré une législation prohibitive qui en interdit très tôt le port, l’usage et la fabrication dans le royaume. Ce nouveau goût nourrit rapidement une fraude considérable, à laquelle le commerce privé des équipages des vaisseaux pour les Indes n’est pas étranger. Lire la suite

Conférence : « La bibliothèque du prince Roland Bonaparte (1858-1924) » (Paris, INHA)

Par Olivier Loiseaux et David Mandrella

Mardi 8 avril 2014, 18h15-19h30

Conférences du Quadrilatère (INHA)

 

La Bibliothèque du prince Roland Bonaparte (1858-1924).Roland_Bonaparte

Peinture sur vélin représentant une bataille navale entre Portugais et Hollandais en rade de Macassar (1660)

Par Olivier Loiseaux, conservateur au département des Cartes et Plans et David Mandrella, docteur en histoire de l’art, université Paris-Sorbonne.

Roland Bonaparte a consacré toute sa fortune à l’étude, au voyage et à la constitution d’une des plus riches bibliothèques privées en Europe à la fin du XIXe siècle. Esprit curieux, peu de domaines échappent à ses centres d’intérêt : l’histoire et la géographie, l’ethnologie et l’anthropologie. Il se passionne pour la botanique, le monde alpin, le domaine colonial des Pays-Bas, la photographie. Son goût pour les voyages le conduit naturellement à la Société de Géographie qu’il préside de 1909 à 1924. La partie géographique de sa bibliothèque est aujourd’hui conservée au département des Cartes et plans de la BnF.

Retrouvez tout le programme des Conférences du Quadrilatère sur le site de la BnF, en cliquant ici !

Conférences du Quadrilatère, Des hommes et des oeuvres. Institut national d’histoire de l’art – Auditorium Colbert, 2, rue Vivienne ou 6, rue des Petits Champs – 75002 Paris